Nous aimons

François de Brauer, La loi des prodiges ou la réforme Goutard.

C'est la bonne surprise de ce 1er janvier 2021 : ce spectacle hilarant et grave à la fois sur le monde de l'art et de la culture, vu sur Public Sénat*. Quoique daté de 2017 et joué au théâtre de la Tempête en 2018-2019, les médias sont demeurés étrangement discrets sur ce comédien exceptionnel, de la trempe des Gérard Philipe, capable de jouer une foule de personnages avec une verve et une conviction absolument remarquables. Il est vrai qu'il n'a pas été tellement servi par l'année 2020 et la fermeture des spectacles ...

En ces périodes où les médias promeuvent des humoristes et comédiens au talent souvent improbable, sans profondeur réelle, qui gesticulent et hurlent plus qu'ils ne jouent, celui-ci est un vrai bain de jouvence. Il ira loin ... Un futur Depardieu en perspective !

François de Brauer

La Loi des Prodiges

 

        François de Brauer, La loi des prodiges

 

*Il est heureux de voir cette chaine parlementaire, dont ce n'est pas la vocation, nous informer de spectacles non évoqués dans les médias grand public.

 

La restauration du choeur de la cathédrale de Chartres

Si vous ne connaissez pas la cathédrale de Chartres ou si vous ne l'aviez vue depuis longtemps, c'est le moment ! On peut encore voir l'état de crasse dans laquelle ce joyau du roman avait été laissé durant des décennies et la superbe restauration actuelle, engagée en 2009 : c'est le jour et la nuit ! Les reliefs de la clôture du chœur sont une pure merveille de la sculpture des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles et l'on peut encore apprécier l'état avant et après du côté du transept gauche*.

 

                      Clôture de choeur du côté du transept nord, avant et après restauration, cl. Ph. Cachau              Clôture du choeur, scènes de la vie du Christ, XVIIe siècle, cl. Ph. Cachau

 

Le chœur a retrouvé, quant à lui, la splendeur de ses faux marbres et reliefs en marbre de Carrare des années 1780 (1786-1789) par Charles-Antoine Bridan (1730-1805). Quant à l'Assomption de la Vierge par le même, datée de 1772, elle est digne de celle de ses consœurs italiennes, espagnoles ou allemandes. Un émerveillement des sens assurément !

 

                      Choeur restauré dans son état XVIIIe, cl. Ph. Cachau              Charles-Antoine Bridan, Assomption de la Vierge, 1772, cl. Ph. Cachau

 

On regrettera la disparition du jubé XVIIIe au XIXe siècle, remplacé par une modeste grille néo-gothique bien fade. Il serait à souhaiter de remettre, au centre, la superbe grille de style Louis XVI restaurée pour redonner toute sa splendeur à la vue axiale de la nef et du chœur pour celle qui demeure plus que jamais l'une des plus belles cathédrales de France.

 

                                                      Grille principale restaurée de l'ancien jubé, fin XVIIIe, cl. Ph. Cachau

 

Du roman au baroque, il y en a pour tous les goûts à Chartres !

*Ces moments esthétiques sont toujours un privilège. Nous avions pu apprécier de même l'avant et l'après de la restauration de la voûte de Michel-Ange à la chapelle Sixtine dans les années 1980 ou celle de la galerie des Glaces de Versailles dans les années 2000.