Cachau

Attributions Mansart, 1988-2021

Depuis plus de 30 ans, nos recherches nous ont conduit sur la piste de plusieurs bâtiments et projets rendus ou attribuables aux cinq Mansart. Après l’article général sur la dynastie, publié en décembre 2016 dans le n° 11 du Bulletin de la Société des Amis du Château de Maisons, il nous a semblé intéressant d’en rappeler la liste aux historiens et amateurs des XVIIe-XVIIIe siècles. Cette liste sera complétée à chaque nouvelle découverte :

 

François Mansart (1598-1666)

-Château des Hauldres à Etiolles (Essonne), 1641-1642

-Château de Trois-Villes (Pyrénées Atlantiques), 1660-1663

 

Jules Hardouin-Mansart (1646-1708)

-Hôtel de Beauvillier, 12-14 rue de l’Indépendance américaine, Versailles, 1681

-Hôtel de Chevreuse, 8-10bis rue de l’Indépendance américaine, Versailles, 1682

-Hôtel de Croissy, 7 rue de l’Indépendance américaine, Versailles, 1683

-Hôtel-Dieu, Saint-Aignan-sur-Cher (Loir-et-Cher), 16991

 

Pierre Delisle-Mansart (1641-1710)

Maisons du marché Notre-Dame, Versailles, 1672-16741 :

-Maison Delisle-Mansart, 2 rue au Pain, Versailles, 1672

-Maison de la veuve de La Rue, 4 rue au Pain, Versailles, 1672

-Maison de Mathurin Lamy, notaire, 17 rue des Deux-Portes, Versailles, 1673-1674

-Maison de Melle des Œillets, 12 rue André Chénier, Versailles, 1673-1674 (détruite)

 

Jean Mansart de Jouy (1705-1783)

-Hôtel Potier de Novion, 12 rue du Parc Royal, Paris, 17331

-Eglise Saint-Médard  (décor intérieur), Brunoy, 1748-17501

-Pavillon neuf du château de Chaillou, Indre, 17561

-Pavillon de chasse de Louis-Charles de Bourbon, comte d'Eu, en forêt de Dreux, 17564

-Hôtel de Chalabre, rue de Gramont, Paris, 1770-1774 (détruit)1

-Maison Dière, 23-25 rue Grenelle-Saint-Honoré, Paris, 1770-17761

 

Jacques Hardouin-Mansart de Sagonne, dit aussi Mansart de Lévy (1711-1778)

-Maison Poisson, 50 rue de Richelieu, 17382

-Maison Richard, 100 rue de Richelieu, 1738 (détruite)2

-Maison de Mansart de Sagonne (ancienne mairie), Ivry-sur-Seine, 1738-1739 (détruite)2

-Ensemble Boutin : grand et petit hôtels (détruits), 77-79 rue de Richelieu, maison à loyer, 4 rue Saint-Augustin, 1738-1740

-Extension du château de la Source, près d'Orléans, et remise au goût du jour des intérieurs pour Simon Boutin, début des années 17403

-Hôtel de Marsilly, 18 rue du Cherche-Midi, 1739-17402

-Maison Saint-Florentin (lycée Lamartine), 121 rue du faubourg Poissonnière, Paris, 17402

-Hôtel de Mannevillette, 18 rue Hoche, Versailles, 17462

-Chartreuse de Lugny (Côte d'Or, réaménagements), années 1740

-Monastère royal Notre-Dame de Prouille (Aude), 1746-17872

-Château et haras royaux d’Asnières-sur-Seine, 1750-1755 (vestiges)

-Hôtel de Crèvecœur, 4 rue La Feuillade et 4-4bis rue des Petits-Pères, Paris, 17502

-Projet de galerie à couverture zénithale pour le palais de Cassel (Allemagne), 1750 (non réalisé)2

-Maison Bourgeois, 62 rue Montmartre, 1750-1751 (vestiges)2

-Maison de la comtesse d’Argenson, dite "des musiciens ou castrats italiens du roi", 15 rue Champ-Lagarde, Versailles, 1752

-Château de Jägersburg, Homburg (Allemagne), 1752-1756 (détruit)

-Château de Jossigny (Seine-et-Marne), 1753

-Maison Dubois, 2 place Hoche, Versailles, 17531

-Hôtel-Dieu, Marseille, 1753

-Pavillon Letellier, 14 rue du Maréchal Joffre, Versailles, 1754-17552

-Eglise des Carmes-Billettes, 22-26 rue des Archives, Paris, 1754-1758 (d’après Mansart de Sagonne)

-Château de Montauger, Lisses (Essonne), 1759-1762 (vestiges)2

 

         Delisle-Mansart, Folie Nourry, Paris, 1676-1678, cl. Ph. Cachau

 

Références

1) Cf. Les Mansart. Trois générations de génies de l’architecture, Paris (à paraitre).

2) Ibid et cf. Jacques Hardouin-Mansart de Sagonne, dernier des Mansart (1711-1778), thèse d’histoire de l’art, Paris-I Panthéon-Sorbonne, 3 tomes, 2004. 

3)Identifiés en 2019. Vestiges de boiseries et cheminées par Nicolas Pineau.

4)Identifié en 2021.